La diffusion du néo-impressionnisme

Le néo-impressionnisme,  plus couramment dénommé  « pointillisme » est un mouvement  d’artistique daté des années 1880. A cet époque, le peintre Georges Seurat qu’est précurseur de ce mouvement, a utilisé le technique de dessins pointilleux, dont les petits points ou petits ronds sont placés de façon juxtaposée les uns des autres.  

Les peintres et le néo-impressionnisme

neo-impressionnisme.jpg

En tant qu’initiateur du mouvement néo-impressionnisme, les œuvres de Georges Seurat ont inspiré d’autres artistes du monde entier (français, anglais,…). Les œuvres marquantes sont  notamment la Grande Jatte. Parmi ces artistes que figuraient   Paul Signac. A l’époque c’était  un jeune peintre qui n’a jamais bénéficié d’enseignement classique. Puis Albert Dubois-Pillet,  Henri-Edmond CROSS (1856-véhiculant le néo-impressionnisme de Provence,  Lucien Pissarro et son père. Camille Pissarro, le maître impressionniste et enfin Edward Mc Carthy, un pointillisme américain contemporain. Ces artistes ont adopté leur propre touche divisée en observant l’œuvre de Georges Seurat. Pour Camille Pissarro, il s’est converti et adoptait  ce qu’on appelle « l’impressionnisme scientifique » afin d’échapper à l’impasse dans laquelle semblait se situer « l’impressionnisme romantique » de Georges Seurat.

Georges Seurat et ce mouvement artistique

georges-seurat.jpg

Georges Seurat est l’unique inventeur de la technique d’art de néo-impressionnisme. Ce mouvement artistique a dépassé l’impressionniste.  Georges Seurat a développé cet art avec la technique de dessin  fait à partir des petits points éparpillés étroitement et suivant un modèle très étudié. Cette technique requiert à la fois la maîtrise d’utilisation et de mélange de couleurs primaires et complémentaires. Tendant sur des thèmes romantiques dont l’imagination est poussée encore plus au-delà de ce qu’on voit. Ce procédé aidait à faire vivre les images dans un décor bien élaboré en détail. La technique de néo-impressionnisme nécessite la maîtrise de la mathématique-géométrique, de l’art de dessiner, de l’œil observateur et d’esprit ouvert et imaginatif. Ce mouvement artistique est considéré comme étant un fruit d’un esprit  intelligent et pur dans le temps.

 

Author: Caroline

Share This Post On